Le Kop Glaz entame sa 2e année d’existence, les adhésions sont ouvertes ! En 2021, le club officiel des supporters du B&B HOTELS - KTM a vécu des débuts marqués par les restrictions sanitaires et… un Grand Départ du Tour de France à domicile. A l’aub

Le Kop Glaz entame sa 2e année d’existence, les adhésions sont ouvertes ! En 2021, le club officiel des supporters du B&B HOTELS - KTM a vécu des débuts marqués par les restrictions sanitaires et… un Grand Départ du Tour de France à domicile. A l’aub

Le Kop Glaz entame sa 2e année d’existence, les adhésions sont ouvertes ! En 2021, le club officiel des supporters du B&B HOTELS - KTM a vécu des débuts marqués par les restrictions sanitaires et… un Grand Départ du Tour de France à domicile. A l’aub

16 février 2022

 

"Etablir des relations privilégiées avec les Men in Glaz"

 

Le Kop Glaz entame sa 2e année d’existence, les adhésions sont ouvertes ! En 2021, le club officiel des supporters du B&B HOTELS - KTM a vécu des débuts marqués par les restrictions sanitaires et… un Grand Départ du Tour de France à domicile. A l’aube de sa 2e saison à la tête de la jeune association, Laurent Cavalec, le dynamique président du Kop Glaz, aspire à multiplier et intensifier les relations entre supporters et membres de la structure professionnelle, coureurs et staff compris.

 

Un an après la création du Kop Glaz, vous n’êtes plus devant une page blanche et savez ce qui vous attend pour la saison 2022


Oui et non. Nous avons appris ces deux dernières années à vivre dans l’ajustement permanent et dans la frustration inhérente à la situation sanitaire liée au Covid-19. Nous avons des idées, des projets mais pour les réaliser, il faut que la pandémie nous laisse enfin tranquilles.

Qu’est-ce qui vous a poussé à devenir président du Kop Glaz dès sa création, voilà un an ?

Ce n’était pas un souhait au départ mais j’ai l’habitude de ce genre de choses. Je suis élu municipal dans ma petite commune du Morbihan, président d’une association de parents d’élèves et d’un club local de running, adhérent de quatre autres associations aussi. Au départ, j’ai intégré le Kop Glaz par intérêt pour le vélo et parce que le projet du club me parlait particulièrement, il réunissait tout ce qui m’avait fait aimer le cyclisme quand j’étais gamin. J’y retrouvais toutes les valeurs - travail, abnégation, altruisme - qui m’avaient fait aimer le vélo dans mes jeunes années, et la genèse du KOP me plaisait bien. J’ai rapidement compris que les coups de main seraient les bienvenus et que l’association avait besoin de se structurer grâce à l’expertise de quelqu’un de rompu à ce genre d’expériences.

 

Le lancement de cette association de supporters fut une découverte pour vous ?


Au niveau technique, non. J’étais rôdé aux formalités et il n’y a pas eu de surprise dans le déroulement des démarches administratives, si ce n’est l’arrivée du Covid, concomitante à la création du Kop. Nous avons rédigé les statuts sans nous rencontrer physiquement, avons multiplié les réunions en visioconférence, cela n’a pas été forcément simple mais nous ne nous en sommes pas mal sortis. L’association comprend de nombreux adhérents hors Bretagne et, de fait, les visioconférences font partie de notre fonctionnement mais là, elles nous réunissaient même entre voisins du Morbihan… Nous avons beaucoup travaillé, échangé, élaboré des choses avant même de nous rencontrer physiquement. Ce fut assez original. Finalement, nous ne nous sommes tous découverts qu’après un an d’existence, en novembre 2021, à l’occasion du Fest Glaz, une manifestation hyper chaleureuse, humaine et où chacun a pu se côtoyer de près et se présenter.

 

C’est votre proximité géographique qui vous a poussé à soutenir les Men in Glaz ?

Pas seulement. Je suis Breton, passionné de cyclisme et me suis évidemment toujours senti proches des coureurs et équipes de la région. Mais le déclic a eu lieu le jour où je me suis présenté au Centre de Performance du B&B HOTELS - KTM, aux portes de Vannes. L’accueil que j’y ai reçu m’a convaincu de m’engager à fond derrière les Glaz.

Quelles actions marquantes êtes-vous parvenu à mettre en place depuis la création du Kop ?

Il a d’abord fallu se structurer avant d’envisager la suite, aussi ambitieuse soit-elle. C’est bien - et même nécessaire - d’avoir des idées et de vouloir les réaliser mais il fallait déjà exister officiellement pour lancer de grandes manœuvres. Nous avons organisé notre Bureau puis avons pu nous pencher sur ce qui nous faisait tous rêver : le Grand Départ du Tour en Bretagne, où nous fûmes très présents pendant cinq étapes. La distribution massive de drapeaux Glaz Ha Du sur le bord de la route a permis de nous faire connaître sur notre territoire et ce fut remarquable de noter à quel point le public était réceptif. Ensuite, nous en avons à nouveau répondu présent dans les Pyrénées, les Alpes, le Sud de la France… Il y eut ensuite le Tour du Limousin, le Tour de Bretagne et des passages au Festival Interceltique de Lorient ou dans un centre commercial de Pontivy, avec distribution de cahiers de vacances par la mascotte Glazic… Assez pittoresque mais, au final, idéal pour créer du lien entre le club et ses sympathisants. Toutes ces actions nous rassemblent et c’est déjà formidable.

Le Tour de France à domicile fut à la hauteur de vos espérances ?

Clairement. Le Tour nous a permis de prendra la température et de comprendre que les gens connaissent le club et son identité visuelle. J’ai peut-être distribué 1000 drapeaux en juillet dernier et la vague de sympathie fut extraordinaire, une ferveur qu’aucun autre engagement associatif ne m’avait jamais offert. Les gens savaient qu’il y avait deux équipes bretonnes au départ du Tour, étaient prêts à les supporter et ces drapeaux Glaz ont souvent servi d’étincelles au bord de la route.

Depuis, l’association a pu continuer de se développer ?

Bien sûr, même si tout ne va pas aussi vite que nous le souhaiterions, crise sanitaire oblige. Mais j’ai l’impression que toutes les strates de la société sont touchées par les restrictions que nous connaissons depuis deux ans… Nous devions avoir notre Assemblée Générale en présentiel en ce début d’année mais nous avons été contraints de la reporter. Il n’empêche, nous avons de nombreux projets que nous parviendrons à mener à bien si la situation revient à la normale, ce que nous espérons tous. Nous avons lancé une Keleier (Newsletter en Breton) dont la 2e édition vient d’être envoyée, et aimerions évidemment être présents sur davantage de courses qu’en 2021. Pour les Championnats de France prévus à Cholet fin juin, nous envisageons un rassemblement avec une soirée la veille de la course Elite au Centre de Performance de Theix (56), nuit sur place, puis déplacement vers Cholet dimanche à l’aube, pour une journée de fête. Avant cela, il y aura un goûter réunissant des membres du Kop et de jeunes licenciés du Morbihan, un mercredi après-midi d’avril, puis une sortie à vélo sur le parcours du GP du Morbihan, vendredi 13 mai, à la veille de la course.

Même à distance, vous parvenez à innover…

Les réseaux sociaux nous y aident bien. Nous avons nos propres comptes Twitter, Facebook et Instagram et ils nous permettent d’échanger régulièrement avec des membres du club, coureurs en particulier, en visio depuis les lieux de stages ou sur les courses. Nous pouvons ainsi échanger sur le matériel, la préparation physique, les objectifs et les performances des uns et des autres, à l’instar de ce que nous avons vécu avec Maxime Chevalier le mois dernier. Cela permet à chacun de mieux se connaître et à nos membres de bénéficier de vrais avantages. Nous aimerions étendre ces échanges aux membres du staff (mécanos, assistants, salariés administratif ou du département Communication) pour découvrir ce qui fait qu’un tel club fonctionne et aboutisse à de super projets.

Justement, quels sont vos projets et ambitions pour 2022 ?

Outre les sujets déjà évoqués, nous travaillons sur des journées VIP qui permettraient à certains de nos membres d’être invités à la Glaz Box sur les courses où elle sera présente. Nous souhaiterions également établir des relations privilégiées entre les membres du Kop et les coureurs de leur département, organiser des sorties avec eux, comme lors du Fest Glaz mais à échelle locale. L’existence-même du Kop Glaz repose sur les échanges entre le club et ses fans. Les supporters ont leur mot à dire, des souhaits à émettre et leur avis à donner dès qu’ils sont consultés. Si nous parvenons à ce type de fonctionnement, cela concrétisera ce que nous souhaitions tous à la création du Kop Glaz.

 

 

ADHÉSION KOP GLAZ 2022